25 septembre 2012

l'effet ballon

Vendredi soir, je viens de nicher une boule de ferraille au creux de mon estomac.....un virage trop serré, un poteau mal placé. Ma portière se tord de douleur sous les yeux ébahis d'une petite écolière. Sous mes côtes mon moteur s'emballe, dans ma gorge les freins  se plaquent contre mes cordes vocales et la pression monte jusqu'a ce que mes soupapes explosent. Perte de contrôle , ma tête patine, en l'espace d'une seconde mon esprit vire au rouge. ça vous dit quelque chose ?

C'est alors qu'une petite voix à l'arriere de la voiture se fait entendre. J'ai adoré la façon dont Nino est venu au secours de sa mère en perdition. Écoutez un peu.....

- "Maman, t'as qu'a souffler dans un ballon"
-???????
-"bah oui...."

et là, il me raconte , qu'un soir, trés énervé,  il s'était amusé a souffler dans un ballon  et qu'ensuite, il s'etait senti beaucoup plus calme.

- ah oui ? alors je veux bien que tu me prêtes ton ballon car Maman se sent elle aussi, très énervée !!!!"

J'ai donc accepté le ballon que Nino me tendait fierement dés notre arrivée à la maison. J'ai mis le ballon à mes lèvres, j'ai pris une profonde inspiration en laissant l'air remplir mes poumons et au bout de quelques respirations, mon esprit est devenu plus léger, ma boule de plomb a fini par s'attenuer et par s'envoler. EFFET MAGIQUE !!!!

Aujourd'hui Tof rentre de déplacement et je crois que je vais lui presenter un petit balon de bauderuche rouge en guise de bienvenue....  juste avant de lui annoncer que j'ai defoncé sa voiture !!!!!!!

 

IMG_17177

à mediter !!!! 

Posté par agnes massina à 07:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]


05 septembre 2012

Des mots des photos pour quelques souvenirs...

Lozère,

Je t'ai sillonné, contourné, arpenté, de haut en bas, remplissant mes mollets de quelques centaines de dénivelés.
Au fil de mes pas, ton histoire m'a été conté, tes fissures m'ont été susurré jusqu'au creux de mes genoux. Le chaos de ta chaire, les larmes de ton corps ont pris forme sous mes pieds.

Lozére aux multiples visages, aride de roche et pourtant si doux sous la mousse. Accrochés a tes flancs, des verts sans pareil, conifères et châtaigniers accentuent ta silhouette. Parfois des variantes de  mauve fardent tes paupières, histoire d'un soir ou d'une saison. Posé là, du gris anthracite, comme des seins en granite posés au milieu de toi. Terre nourricière ornée de mille trésors,  châtaignes, champignons, bovidés, tu nous offres tes atouts comme une mère dévouée.

Au cours de ma traversée, tu m'as présentée  tes enfants, fils du pays. Toutes ces belles âmes qui t'habitent si fièrement. Ils ont su t'apprivoiser, te soigner, t'écouter. Ils m'ont parlé de toi, des hivers en manteaux, de l'eau qui coule dans tes veines comme des ruisseaux. Il m'a semblé comprendre dans leurs voix chantantes, qu'il était bon de vivre à tes côtés. 

Lozère, tu m'as conquise, je te quitte, mais je reviendrais me blottir dans le souvenir d'une épaule dévoilée, dans la chaleur d'une terre authentique au doux parfum d'été.

 

P1040465

P1040477

P1040480

 

P1040535

P1040664

P1040565

P1040648

Posté par agnes massina à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

19 août 2012

Welcome Aout

Je me balade, appareil en bandouliere, 200 clichés en boite, et toujours le même engouement derriere l'objectif. Regarder à travers la lentille, c'est comme faire une longue balade sur la plage: ressentir, vibrer à chaque pas, zoomer sur le beau, l'interessant. Regarder à travers la lentille, c'est regarder à travers soi, sa vie, ses acquis. Alors je m'en vais capter ma vie...appareil en bandouliére......

Puis vient l'instant de "l'écriture". Longtemps frustrée de la faute et de la mauvaise note, je me suis souvent contenue. Pourtant, j'aime les mots, j'aime leurs résonances, j'aime jouer de leurs lettres. Alors tant pis, il est temps de passer à la ligne.....aujourd'hui je vais jouer à écrire.
Le matin, vue sur la montagne, accompagnée du soleil qui nous promet une belle journée, j'écris donc.....
Pas de scrap dans mes valises mais l'occasion d'explorer de nouveaux moyens d'expression. J'adore la minute où je m'installe, où je sors mon petit carnet de vie pour delier quelques lignes. je me sens là, bien là et c'est un réel plaisir de pouvoir partager avec vous ces moments créatifs.....

 

78395134_p

Je suis sortie et je l'ai vue......Combien avez-vous vu d'arc en ciel dans votre vie? Cette magie du temps, cette rencontre des éléments, cet instant où la pluie s’imprègne du soleil. 7 couleurs en suspension : rouge, orange, vert, jaune, bleu, indigo, violet. Cette Energie des couleurs où la Passion côtoie la Créativité, l'Espoir, la Vivacité, la Sagesse, l'Amour et la Spiritualité. 

Capter l'instant, c'est ce laps de temps qu'il ne faut pas rater , celui qui demande qu'on s'y attarde, celui qui prend tout son sens au moment où l'on en a conscience. Il faut parfois regarder dans le prisme des couleurs, même si le temps est à l'orage.... il y aura certainement un petit arc-en-ciel pour vous quelque part. 

 

P1030943

 

J'y vais, j'y vais pas ?
Mais si j'y vais, je me souviendrais de cet instant de courage qui me fait basculer au delà de l'équilibre. Corps en vol, instant suspendu, choix decisif sous l'impulsion de mes appuis, je sors du triangle pour pointer bras tendus vers cet élément si gelé qui se tient sous mes pieds..

J'y vais, j'y vais pas ?
Mais si j'y vais , je me souviendrais de cet instant de douceur qui m' accueille. Envelloppe cessisante, fraicheur excquise, entrée aquatique qui donne à mon corps toute son existance. 

J'y vais,  , j'y vais pas ?
Mais si j'y vais , je me souviendrais de cet instant d'extase où saisissant la chance à chaque brassée,  de voir se rapprocher ce paysage glacier.

J'y vais,  , j'y vais pas ?
Mais si j'y vais , je ne me souviendrais toujours que je l'ai fait......

P1040192

sans commentaires ......

P1040332

Une petit sourire en bas à gauche mais une grande bouffée d'oxygéne. A 2122 m d'altitude , les craintes restent dans la vallée, le soleil brille sur les visages et le berger veille sur ses brebis égarrées.

Qu'en sera-il de notre retour par la route sineuse ? Lorsque le berger quittera son troupeau vers d'autres paturages? Qu'en sera-t-il du loup qui rode entre nos murs ? qu'en sera-t-il de ton sourire?

J'espere te retrouver ainsi... en bas à gauche, à droite ou au milieu.... qu'importe, mais avec ce sourire."

 

P1040240

Au plaisir d'avoir partagé ces quelques lignes avec vous...
Je vous embrasse,
et je m'en vais
enjamber la route de la Lozere 

à bientôt, on peut le dire,
Agnès.

 

Posté par agnes massina à 18:42 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

03 août 2012

à bicyclette

Juste l'air sur ma peau et les kilomètres qui défilent sous mes pieds. Chevaucher sa reine pour devenir même. Trôner, sur la route des senteurs ; pin, romarin, garrigue, mousse et sous bois, fenouil sauvage, air marin et salin. je m'extasie de cette nature qui m'embaume sur le passage. Petit chemin de la maison à la plage... que j'aime te sentir et te sillonner. Puisses-tu m'emmener jusqu'à Paris avec ton petit air de paradis?

P1030417

P1030428

Au gré du vent, je vous salue....je m'en vais humer l'air des verts pâturages.

Posté par agnes massina à 08:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 juillet 2012

je suis ailleurs ....

Aujourd'hui un petit post personnel, mais ça fait du bien de dire quand ça va mieux...
Zoè traverse une periode difficile, coincée entre angoisses, larmes, peurs et terreurs.
La maisonnée aux aguets, le coeur à vif et les mots qui  tentent de rassurer. Chacun fait de son mieux pour apaiser,  comprendre et essayer d'avancer.
Aujourd'hui, je suis heureuse car je vois enfin son sourire revenir.
Merci à "The voice " qui le temps d'un concert m'a donné l'espoir d'un retour à la vie.

 

P1020465

P1020629

P1020660

à bientôt,  Agnès.

 

 

 

 

Posté par agnes massina à 10:39 - - Commentaires [16] - Permalien [#]